Reportage : Le rugby australien va-t-il disparaître ? Qui sera dans le Top 6 ?
/Le club de Ris Orangis est en deuil

Enquête ouverte après la découverte du cadavre d'un rugbyman

samedi 23 septembre 2017 - samedi 23 septembre 2017
Le club de Ris Orangis est en deuil
RugbyClubs

Selon les premiers éléments de l’enquête, la piste criminelle est clairement envisagée. Le corps du jeune homme découvert près du stade de Ris-Orangis (Essonne) présentait plusieurs traces de coups à la tête et au thorax. 

Un rugbyman de 22 ans, licencié au club de l’US Ris-Orangis (Essonne), a été retrouvé mort ce lundi matin vers 8 heures au stade Latruberce, situé non loin de la Seine, à un kilomètre de la gare de RER. C’est le gardien qui a fait la macabre découverte. Le corps sans vie du jeune homme, entièrement dénudé, gisait à côté d’un petit transformateur électrique grillagé, à l’écart des terrains et à proximité des locaux du club d’aviron. 

Un ouvrier, qui travaille à la réfection de la chaussée devant le stade, raconte :

«On a vu de nombreuses voitures de police arriver. Le corps était recouvert d’un drap blanc. Puis ils l’ont emporté...».

 

Plusieurs traces de coups à la tête et au thorax

 

Selon les premiers éléments de l’enquête, la piste criminelle est clairement envisagée. Le jeune homme présentait plusieurs traces de coups à la tête et au thorax, «qui ont pu être causés par un objet contondant», indique le parquet d’Évry. L’heure du décès est estimée entre minuit et une heure du matin, dans la nuit de dimanche à lundi. Les vêtements, le téléphone portable et les papiers d’identité de la victime, domiciliée à Draveil, ont été retrouvés à proximité du corps. Le jeune homme est présenté comme une personne sans histoire.

«Il jouait au club depuis qu’il était gamin, confie l’un des entraîneurs de l’USRO. J’étais justement en train de jouer au rugby quand j’ai appris la nouvelle. Je suis effondré».

 

Une fête au club-house après la victoire

 

Ce drame intervient au lendemain d’une journée faste pour le club. Dimanche après-midi, à 15 heures, l’équipe sénior de l’USRO qui évolue en Fédérale 3, le cinquième échelon national, a battu l’équipe de Plaisir avec à la clé la première place de la poule. «L’ambiance était très festive et chaleureuse», témoigne Stéphane Raffalli, le maire (PS) de Ris-Orangis présent dans les tribunes. Le jeune homme retrouvé mort, dont le frère joue aussi au club, n’aurait pas participé à la rencontre mais était présent au bord du terrain. 

Un mois parès le club de Manzat

À l’issue de cette victoire, il a participé à la fête organisée au club-house du stade qui s’est prolongée tard dans la soirée. La police technique et scientifique a passé au peigne fin lundi en début d’après-midi le local municipal. Selon le parquet, «il n’y a pas d’indices de bagarre dans le club-house». Les zones d’ombre dans cette affaire demeurent nombreuses. Rixe en lien avec la soirée arrosée ou mauvaise rencontre ? Les enquêteurs du commissariat d’Évry ne privilégient aucune hypothèse.

L’autopsie pratiquée ce mardi matin à l’institut de médecine légale permettra de connaître les causes exactes du décès. Les résultats des analyses toxicologiques, qui diront si le jeune homme était alcoolisé, ne devraient pas être connus avant mercredi.

Il y a presque un mois de celà, le club de Manzat déplorait aussi la perte de l'un des siens dans des circonstances tragiques elles aussi.

RugbyClubs adresse ses sincères condoléances à la famille du défut ainsi qu'à l'ensemble de l'USRO.

Source : Le Parisien

Crédit photos : LP/Romain Chiron

Actualités associées

La demande en mariage insolite d'un joueur de rugby
Les présidents de 1ère Série
Les présidents d'Honneur
Les présidents de Fédérale 2