Une saison dans la peau d'un international français...

dimanche 17 décembre 2017 - dimanche 17 décembre 2017
RugbyClubs

 

Après 24 heures de voyage (certes en business class, mais 8h de transit à Dubaï tout de même) tout ce petit monde arrive à Auckland. Dans sa tête Robert il se dit que se taper 2 fois les All Blacks remontés comme des coucous (ça fait presque 25 ans qu'on a plus gagné une tournée chez eux), ça va faire mal. Le décalage horaire, le mal du pays, la fatigue et tous les coups accumulés tout au long de la saison ça va finir par se voir quand même.

Et oui, car on a pris 50 grains au premier test, et 40 au deuxième. Et faut encore affronter une sélection de Maoris... dur !

 

Le manque de gaz de Robert

Allez plus que 32 heures de voyage retour et tu seras à la maison... ah non faut repasser à Marcoussis d'abord ? Et oui... les obligations partenaires.

Robert, depuis ce matin là, où ton président t'attendait sur le parking, jusqu'à ce que l'avion de Dubaï se pose sur la piste nord de Roissy... il s'est passé 40 matchs. T'as 2 semaines et demi de vacances ! Top chrono ! Et même pas t'y penses au pastis boules et barbeuks ! Tous les matins ton préparateur physique va t'envoyer le programme du jour. Tu parles de vacances toi... 

Hebergeur d'image

Comment ça no protect no game ?

 

Sonnera bientôt l'heure de la reprise, et oui faut être en forme pour jouer avec son club et l'équipe de France dont Robert fera régulièrement partie désormais. Un grand merci à la LNR et la FFR de le laisser finir son repos lors de la 1ère journée du Top 14 car les joueurs de la liste France ne peuvent pas la jouer. 

Un match de glané c'est toujours ça... surtout que les Blacks viennent en Automne pour nous remettre une couche... 

Soit fort Robert... la France compte sur toi !!! Et dis toi que t'as du pot cette année, car ce n'est pas une année de Coupe du Monde. Et parce que chez nous, il nous faudra un coupable quand les équipes perdent on va demander la peau du Sélectionneur, car c'est bien connu "on ne s'en prend pas aux joueurs" et ce sont "les entraineurs qui sont mauvais, et les arbitres qui sont incompétents".

Le problème n'est pas là... tout le monde est compétent, si si croyez nous. Sauf que Robert il est fatigué... le moteur n'a plus autant de gaz que ceux qui jouent 10 à 15 matchs de moins par saison...

C'est sur que cela ne veut pas dire que nous avons trouvé la solution miracle à tous nos problèmes, mais si on revenait à ce qu'on faisait avant... je vous parle du temps où les moins de 30 ans ne se souviennent surement pas... Le championnat par groupe !

 

 

Page 2/4Hebergeur d'imageHebergeur d'imagePage 4/4

 

Hebergeur d'image

Actualités associées

Les véritables raisons de l'agonie du Rugby Français
Bienvenue à la "Hooouuuu Arena"
Une saison dans la peau d'un international français...
Non mais ils ont craqué au Biarritz Olympique !