L'essai de Paul Willemse que même lui il n'a pas tout compris L'évolution de la mêlée depuis 1975
/Le corps médical anglais mets en garde sur les dangers du contact au Rugby.

Vers la fin du plaquage au Rugby ?

samedi 23 septembre 2017 - samedi 23 septembre 2017
Le corps médical anglais mets en garde sur les dangers du contact au Rugby.
RugbyClubs

Plus de 70 médecins et universitaires réclament une interdiction du plaquage dans les matchs de rugby joués au Royaume-Uni et les écoles irlandaises.

 

Dans une lettre ouverte aux ministres , ils disent les blessures de ce « sport de collision à fort impact" peut avoir des conséquences à vie pour les enfants.

Ils soutiennent que les deux tiers des blessures des jeunes dans le rugby et la plupart des commotions cérébrales sont dues aux plaquages et invitent les écoles à plutôt se diriger au touch rugby.

 

 Visitez notre boutique en ligne 

Hebergeur d'image

 

Dans leur lettre aux ministres, aux hautes instances médicales et aux responsables d'Ecoles de Rugby en Angleterre, Ecosse, Pays de Galles, Irlande du Nord et la République d'Irlande, les médecins disent que les risques pour les joueurs âgés de moins de 18 ans sont élevés.

Beaucoup d'écoles primaires au Royaume-Uni proposent le rugby (avec contact) comme discipline obligatoire en cours d' éducation physique dès l'âge de 11 ans .

Ce que l'on peut lire dans cette lettre :

"La majorité des blessures se produisent lors d'un contact ou d'une collision , comme le plaquage et la mêlée. Ces blessures , qui comprennent les fractures , déchirures ligamentaires , les épaules disloquées , les traumatismes médullaires et crâniens peuvent avoir à court terme, des conséquences à vie pour les enfants, voire même fatales".

Les médecins disent qu'une commotion cérébrale est une blessure courante, et ils mettent en évidence un lien entre les « commotions cérébrales répétées , les troubles cognitifs, la dépression, la perte de mémoire et les capacités verbales diminuées".

 

Mais jusqu'où vont ils aller ?

 

L'une des signataires de la lettre ouverte est le Professeur Allyson Pollock, de l'Université Queen Mary de Londres, qui a longtemps fait campagne sur les dangers du rugby.

Elle a dit qu'une étude menée pendant 12 ans a démontré que les joueurs de rugby de 18 ou 19 ans ont 28% de chance de se blesser sur une saison de 15 matchs.

" Si vous vous dites qu'un million d'enfants jouent chaque année avec ce risque élevé de blessures, vous vous exposez à 300 000 blessures supplémentaires par an, dont au bas mot 100 000 commotions cérébrales".

Elle a ajouté que 90 % des blessures ont donné lieu à plus de sept jours d'école de perdus.

Il existe différentes formes de touch rugby, dans lesquelles les plaquages sont remplacés par un toucher ou d'attraper une bandelette accrochée à la ceinture. D'autres phases tels que les mêlées et les rucks sont également exclus de ces variantes de jeu.

Jonny Cross, prof de sport au Congleton High School dans le Cheshire (où le rugby est obligatoire dès l'age de 11 ans) nous donne une autre vision de la chose :

"Le Rugby constitue un véritable challenge pour les enfants. Ils portent des protège-dents et apprennent à maintenir la bonne posture en mêlée pour éviter les blessures, une technique connue sous le nom de "Tower of Power". Les contact au rugby les aident à forger leur caractère, ils mettent leur intégrité en jeu pendant un match, mais ils savent que c'est un risque à prendre. Ils aiment ça, se rentrer dedans, se faire tomber, un besoin de dominance... tous ces facteurs mèneraient vers un ennui total au touch rugby. Je dirais même que certains élèves ont besoin de ce genre de ce défi, là où ils sont tous retirés du quotidien".

 

Le Rugby c'est bon pour la confiance des enfants



La RFU a dit qu'elle prenait très au sérieux la sécurité des joueurs et procède, à grande échelle, à une surveillance des blessures et fait beaucoup de prévention dans les écoles.

Une porte parole de la fédé anglaise :

"Nous croyons que le rugby est un sport fantastique pour les enfants, avec de nombreux avantages physqieus et sociaux, qui peuvent amener plus de confiance, estime de soi et auto discipline à ceux qui le pratiquent, ainsi que l'exercice physique tout en travaillant en équipe. Les professeurs nous disent souvent que dans le temps les élèves s'améliorent en classe lorsque le rugby a été proposé dans leur école".

La fédé galloise prend elle aussi la sécurité des joueurs au sérieux.

"Nous sommes convaincus que le rugby est un sport fantastique pour les enfants, lorsque l'inactivité et l'obésité sont de graves problèmes de société, les bénéfices, tant sociaux que de santé, que procure le rugby l'emportement franchement sur d'autres inconvénients potentiels."

 

 Visitez notre boutique en ligne 

Hebergeur d'image

 

 

 

L'ancien international Matt Perry a ajouté :

"Si vous enlevez le plaquage au rugby, que va-t-il lui rester ? Et jusqu'où va-t-on aller ? J'ai peur que si on enlève le droit de plaquer nous aurons perdu un des plus grand sport de notre temps".

 

Donc nous on se dit que le chemin de l'école est en bitume, et qu'on devrait le capitoner afin qu'ils ne se blessent pas. Ils devraient aussi porter un masque à gaz, car les pots d'échappements des voitures sont vraiment nocif pour leurs poumons en développement.

Bref on chez RugbyClubs on espère que ces intellectuels en blouse blanche n'auront jamais gain de cause... 

Laissez nous nos mêlées et nos plaquages, c'est l'ADN de notre Rugby... et on l'aime comme ça !

 

 

Pour le respect du travail de chacun, merci de ne pas copier/coller ce contenu dans votre blog

 

RugbyClubs est sur facebook

 

Actualités associées

La demande en mariage insolite d'un joueur de rugby
Les présidents de 1ère Série
Les présidents d'Honneur
Les présidents de Fédérale 2